Les exercices de conditionnement physique extrême au football

football exercise

Même si l’on ne joue pas sur la totalité de la partie, participer à des matchs qui durent 45 minutes nécessite forcément un entraînement approprié afin d’être bien préparé pour les différents efforts à fournir.

Lors d’un match, un footballeur est amené à parcourir une dizaine de kilomètres en sprintant, effectuant des courses lentes et en marchant, la difficulté principale résidant dans la capacité à alterner ces différentes courses. Le joueur aura besoin en outre de récupérer facilement afin d’enchaîner les efforts.

Inutile de préciser que son niveau de jeu est conditionné par sa préparation physique, et notamment l’endurance.

Il existe au football un exercice constituant à répéter des efforts de forte intensité et permettant de répondre aux besoins de conditionnement physique des footballeurs et de courir plus longtemps tout en dépensant moins d’énergie. Identique au rythme d’un match, il alterne sprints et courses lentes et prépare l’athlète à créer des occasions et des actions offensives.

On appelle cet exercice l’intermittent ou le fractionné, ou encore 15/15, 20/20, 30/30, 10/20.

Pour le 15/15, par exemple, il s’agit d’alterner 15 secondes de sprint avec 15 secondes de course de récupération. Pour un débutant, il est conseillé de commencer par le 10/20, qui est le plus facile, de passer ensuite au 15/15, puis au 20/20, pour terminer par le 30/30.

Idéalement une séance doit comporter deux séries de chaque afin de révéler toute son efficacité.

L’avantage de ces exercices, c’est qu’ils peuvent se pratiquer n’importe où et ne nécessitent aucun matériel. Il n’est pas conseillé de les attaquer directement en période de reprise car ils demandent un minimum de condition physique. Mieux vaut dans ce cas courir plusieurs fois par semaine, et les introduire dans l’entraînement après deux semaines. Travaillé régulièrement, ces exercices permettent de décupler la capacité à enchaîner les courses rapides.